Communiqué de presse

Inauguration de « Polyrythmie » de Claude Pasquer 

oeuvre monumentale pérenne réalisée sur les silos de Badineau à Barlieu(18260) 

le 17 septembre 2022 à 18h

Une création qui s’inscrit dans le cadre d’une manifestation d’art contemporain implantée dans le territoire

Depuis quatre ans, le parcours d’art contemporain allons voir !  anime le Pays Fort en investissant différents sites ruraux de cette petite région agricole située au nord du département du Cher, entre le Sancerrois et la Sologne. 

En invitant des artistes à dialoguer avec ces lieux chargés de sens et de mémoire, allons voir !nous fait porter un regard neuf sur la ruralité, à découvrir la richesse de ce qu’elle nous lègue, et nous laisser porter par les imaginaires qu’elle brasse.

Dans ce cadre, allons voir ! propose cette année la création d’une oeuvre monumentale pérenne sur le site des silos de Badineau à Barlieu. La conception en a été confiée à Claude Pasquer, artiste qui vit et travaille à Morogues dans le Cher. Le commissariat du projet a été réalisé par Sophie Auger Grappin.

L’inauguration se tiendra le 17 septembre à 18 heures.

Un site agricole situé dans la campagne du Pays-Fort

Vus de la route qui descend de Barlieu (Cher),  les cylindres métalliques des silos de Badineau apparaissent dans un panorama en plongée, imposantes constructions emblématiques de l’architecture agricole du milieu du XXème siècle. 

Pourtant, le voyageur roulant sur la départementale passe devant ces constructions sans vraiment les remarquer, sans s’apercevoir qu’ils forment comme le cœur battant de cette petite région agricole connue localement sous le nom de « Pays Fort ». Alors que c’est autour d’eux que s’agrège l’activité de ce territoire éloigné des grands axes de communication comme des centres de décision.

Une œuvre entrant en écho avec une manifestation d’art contemporain rurale

Vus de la route qui descend de Barlieu (Cher),  les cylindres métalliques des silos de Badineau apparaissent dans un panorama en plongée, imposantes constructions emblématiques de l’architecture agricole du milieu du XXème siècle. 

Pourtant, le voyageur roulant sur la départementale passe devant ces constructions sans vraiment les remarquer, sans s’apercevoir qu’ils forment comme le cœur battant de cette petite région agricole connue localement sous le nom de « Pays Fort ». Alors que c’est autour d’eux que s’agrège l’activité de ce territoire éloigné des grands axes de communication comme des centres de décision.

L’attention de l’artiste Claude Pasquer a été attirée par ce site lors de précédentes éditions estivales de allons voir !  Les silos l’ont séduit par la pureté de leurs proportions géométriques et la structuration de la trame rythmant les volumes cylindriques qui, à ses yeux, renvoyait aux structures sur lesquelles son travail s’articule.

Les gérants de l’entreprise Martignon qui exploite les silos étaient déjà activement impliqués dans la réalisation d’allons voir ! pour des interventions d’artistes devant les constructions, et ils avaient fait part de leur intérêt pour la valorisation de l’activité agricole du territoire par ce dialogue avec l’art contemporain. C’est ainsi que l’idée a mûri d’un projet d’intervention sur les silos eux-mêmes.

Ce projet veut apporter une nouvelle visibilité à ce patrimoine architectural et lui donner sens pour les habitants de la région.

Une œuvre picturale cinétique monumentale

Dans sa réflexion sur la forme et la couleur, le geste de Claude Pasquer s’efface au profit d’un système de règles et de combinaisons propres à l’art concret. Loin de le limiter, ces combinaisons lui permettent d’explorer l’infinie richesse des effets rythmiques qui en résultent. 

Il réalise ainsi ses tableaux en jouant tout autant avec la surface que sur les bords latéraux du panneau, permettant de développer une approche tridimensionnelle dynamique avec le spectateur. Les pièces souvent conçues en polyptyques invitent le spectateur à se déplacer pour apprécier le jeu optique créé par l’effet de mouvement.

Les trames des tôles des silos de Barlieu, monuments de métal se déployant à l’échelle d’une vallée entière, trouvent ainsi un écho frappant avec les structures déployées dans ses tableaux. Il a immédiatement pensé que ces cylindres gigantesques, s’inscrivant à l’horizon des champs de blés entre terre et ciel, pourraient devenir les supports de séquences chromatiques orchestrant la diffraction lumineuse des six couleurs de l’arc-en-ciel. 

Déployé sur trois silos situés dans l’axe de la route qui descend de Barlieu, l’ensemble de l’œuvre est envisagé en un polyptyque permettant une variation de combinaisons de six couleurs à la surface des tôles. Les rythmes colorés à leur surface visent à mettre en valeur ce système de construction industriel autant qu’à le déstructurer et à créer un phénomène de reflets chromatiques traversants. 

Une oeuvre structurante dans le paysage

Aujourd’hui statiques et silencieux dans le paysage, les silos  seront saisis par la dynamique colorée et mis en mouvement par un double effet d’étirement vertical et d’ondulations colorées créés à leurs surfaces. 

Comme ces « folies » qui animaient autrefois les jardins, les silos pourront alors réorganiser les points de vue au sein du paysage, modifier l’appréhension sensible que nous en avons. Les effets cinétiques de l’oeuvre quand on se déplace sur les routes du carrefour de Badineau permettront de rythmer la vision du site, et transformer son approche.

En apportant une nouvelle visibilité à ce patrimoine architectural et ce qu’il représente pour les exploitants agricoles de la région et en valorisant les activités nourricières du territoire, ce projet veut replacer ainsi le monde rural au centre du regard et des attentions.

In fine, l’œuvre pourra alors rester comme une œuvre pérenne de ce parcours qui investit et fait découvrir des lieux représentatifs de la vie de nos campagnes : granges, lavoirs, fermes, silos.

contact presse :

Jean-André Viala : 06 63 32 34 93

allons voir ! :

Photos libres de droit sur demande

Interview de l’artiste Claude Pasquer sur demande

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.