COMMUNIQUÉ DE PRESSE

allons voir !

Parcours d’art contemporain en Pays Fort / Sancerrois

3e édition

Point(s) de vue

13 juillet – 19 septembre 2021

Entré libre du mercredi au dimanche, 13h30 – 18h30

Commissariat : Gunther Ludwig 

avec : 

Ladislas Combeuil 

Tsama do Paço

Chourouk Hriech 

Jeanne Tzaut

Thomas Wattebled

et la participation de jeunes diplômés de l’ENSA Bourges et de l’ESAD TALM Tours

à :

Assigny : grange pyramidale du Joliveau

Barlieu : Silos de Badineau 

Concressault : Le Moulin Riche

Vailly-sur-Sauldre : Grange pyramidale

Vinon  : Grange pyramidale de Récy (la maison des passerelles) et cave viticole d’Anthony Girard (La clef du récit)

 Allons voir ! est organisé dans le cadre des Nouvelles Renaissance(s] de la Région Centre Val de Loire, et s’articule avec Bourges contemporain.

Avec le soutien de:

Ministère de la Culture – DRAC Centre Val de Loire

Région Centre Val de Loire – PACT

Conseil départemental du Cher

Communauté de communes Pays Fort – Sancerrois – Val de Loire

Communes de : Assigny, Barlieu, Concressault, Vailly-sur-Sauldre, Vinon

Martignon SAS

Avec le partenariat de :

ENSA Bourges

ESAD TALM Tours

FRAC Centre Val de Loire (à confirmer)

et la collaboration de :

Ad2T

Berry Province

Office de Tourisme du Grand Sancerrois

Bourges contemporain

Cet été,  allons voir ! entame sa troisième édition — Point(s) de vue  — sous le commissariat artistique de Gunther Ludwig (activité de commissariat d’exposition et d’écriture, enseignant à l’ESAD Orléans), avec la participation de Ladislas Combeuil, Tsama do Paço, Chourouk Hriech, Jeanne Tzaut, Thomas Wattebled, et la participation de jeunes diplômés de l’ENSA Bourges et de l’ESAD TALM Tours.

La manifestation, née en Pays Fort se développe cette année dans le Sancerrois. Avec cette ouverture à la culture viticole, ce parcours d’art, ancré sur une approche du monde rural, se diversifie autour de nouvelles problématiques.

Le projet s’est maintenant affirmé, affiné, et continue de s’approfondir. Chacun à leur manière, selon leur sensibilité, les artistes invités révèlent les sites investis sous un nouveau jour, interrogent notre rapport à ce patrimoine rural, et nous surprennent par leur regard et leur approche. 

Le dialogue qui s’installe entre les artistes et cet environnement dévoile l’extraordinaire richesse de la vie rurale, valorise les enjeux qu’elle nourrit et les horizons qu’elle dégage pour tous.

Pour cette troisième édition, Gunther Ludwig précise ses intentions:

« A la singularité des lieux investis, où la dimension patrimoniale, la notion de site et de paysage au-delà du bâti, le contexte rural sont forts, doivent répondre des propositions plastiques déterminées et tout aussi singulières. C’est pourquoi il me semble qu’il est nécessaire de privilégier la « réponse » des artistes à cette invitation (son caractère original, unique, imparfait, distinct, subjectif) sans nécessairement vouloir la faire entrer dans une thématique pré-déterminée.

Aussi, la question des Point(s) de vue permet à la fois de tisser un fil directeur pour donner de la cohérence entre les lieux et les oeuvres, tout en laissant une grande liberté à chaque artiste dans son interprétation. Le choix du pluriel entre parenthèses de l’expression indique cette pluralité possible. Point(s) de vue, c’est une expression plurivoque qui convoque tout autant la question des formes et des choix plastiques, celle de la prise de position personnelle, celles enfin de l’environnement dans lequel les oeuvres prennent place. 

Dans le cadre de Allons voir !, elle voudrait avoir trois sens :

– le point de vue comme une perspective à partir du lieu d’où on regarde. Dans une proximité avec l’histoire de l’art, il rappelle la construction de la perspective centrale albertinienne, « (…) un rectangle de la grandeur que je veux, qui sera pour moi une fenêtre ouverte à partir de quoi on peut contempler l’histoire ». « Pyramide visuelle », les granges sont envisagées ici comme un plan/lieu/architecture de travail et de vision, un outil plastique, une situation pour faire oeuvre,

– le point de vue comme une façon de traiter une question, d’envisager les choses pour dégager une opinion personnelle. Ici les granges permettent aux artistes d’exprimer leur point de vue sur ce contexte et plus largement sur des sujets de leur choix, en aller-retour entre individu et collectif, réalité et imaginaire,

  • le point de vue comme une étendue, un panorama observable depuis un point donné. Cela implique d’examiner et contempler avec attention, prendre du recul, au sens propre comme figuré. Pour les artistes, il s’agit d’envisager leur réflexion comme un point de vue sur les sites de manière ample ; le paysage qui les entoure, sur lequel ils ouvrent, la dimension du territoire, de la ruralité… » 

Photos sur demande

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.